Libres propos des anciens

  • 09 Dec 2019

Cette nouvelle rubrique est destinée à recevoir vos envies d'échanges entre anciens.

Elle vous est largement ouverte, la seule contrainte est de respecter les règles d'usage et de ne pas diffuser des informations à caractères injurieux, politique, religieux et
ne soient pas contraire aux dispositions légales en vigueur

La première contribution est celle de Cyril Pervilhac (1972), membre AFAE Robin, 1er décembre 2019 :

L’AFAE Robin tournée vers le présent et l’avenir avec l’internet : pistes et discussion ouverte avec ses membres :

« Passez une bonne journée sans vous attacher aux traces du souvenir et restant ouverts aux promesses de demain. » (Louis Boisset, « Des Nouvelles des Uns et des Autres », bulletin de l’AFAE de Robin, Octobre 2019, p. 26)

Nous ne pouvons que louer l’effort de l’AFAE Robin de se lancer résolument dans le présent et le futur et les remercions en nous invitant de participer à la vie de notre site internet (notre nouvelle boîte aux lettres instantanée, www.anciens-eleves-robin.com). Pour citer la voix de notre Président:
« Comment conserver nos membres actuels, comment attirer de nouveaux membres, tel est notre défi… Une piste, à mon avis, incontournable, est le développement de l’usage de notre site internet… ces articles permettront un lien plus constant, plus rapide, plus régulier entre les anciens de notre école maintenant aux quatre coins du monde. Internet le permet, utilisons-le, utilisons-le plus.… nous mettrons en ligne de nouveaux textes… ce site peut donner un nouvel élan à notre Association qui pourra, ainsi, vivre longtemps pour la satisfaction du plus grand nombre…» (Philippe Besançon, Président, bulletin de l’AFAE de Robin, Octobre 2019, pp. 2-3)
Profitons donc de cette occasion pour lancer ici un débat en utilisant cette nouvelle plateforme internet mise à disposition dont Pierre-Michel souligne sa sous-utilisation:
« A ce jour notre site (internet) reste bien modeste. » (Pierre-Michel Chatain, « SITE A.F.A.E. ROBIN », p. 33)
Ce débat se concentre non pas sur le passé, mais sur le présent et l’avenir (les mots de notre confrère Louis Boisset cités ci-dessus) en suggérant, basé sur quelques principes, des thèmes et pistes (sous forme de projets) à explorer pour le futur et des ébauches de solutions (le comment), ceci afin de provoquer des réactions et une discussion ouverte entre membres de l’Association (au-delà du bureau) et sur lesquelles le bureau pourra s’appuyer et réagir par la suite.

1 Lien entre la plateforme virtuelle et le présent/ futur : quelques principes de base

Afin de cerner les questions sur les projets, et comment mettre ceux-ci en place, il est nécessaire de déterminer certains principes de base:
Encourager l’implication des élèves, des enseignants, de la direction, du bureau avec l’appui technique nécessaire. Un exemple: notre site internet administré par Pierre-Michel Chatain avec la contribution d’un ancien élève, Stéphane Berthier, et sa structure Artémus Création, 2 membres du bureau, Pierre-Michel Chatain assistée de Valérie Rollat-Sibut avec l’administration du site Pierre-Michel Chatain, « SITE A.F.A.E. ROBIN », (op. cit., p. 33) et une ressource externe au bureau avec un technicien, Jean-Michel Savary
Explorer différentes solutions afin « d’attirer » les élèves sortants (i.e. futurs anciens) à être actif sur la plateforme et dans l’association (voir section 3. Ebauche de solutions) par exemple en ayant déjà leur accord dans la dernière année du Baccalauréat pour faire partie de la plateforme internet
Poursuivre le développement du site internet avec le souci du futur, i.e. plus tournée envers les élèves actuels et générations récentes que les anciennes promotions (années 60, 70)
Identifier des points focaux à différents niveaux pour chaque projet
Centrer l’effort non pas autour du bureau et de ses anciens mais avec les élèves actuels (en particulier ceux de seconde et première, car en terminale les élèves sont occupés avec le Bac.) et ceux/ celles sorti(e)s au cours des 20 dernières années, fortement versés aux plateformes virtuelles.

2 Le présent et l’avenir : différents projets ?
L’AFAE Robin a tissé différents projets à travers les années avec les élèves de l’Institution Robin comme nous le rapport une lecture attentive des bulletins précédents. Le dernier bulletin donne 2 exemples récents :
Une bourse financière de l’AFAE Robin pour 2 élèves bacheliers qui vont aller étudier au Canada avec un chèque remis par Bernard Emptoz, membre du bureau (réf. : « Coup de pouce aux étudiants », 16 sept. 2019 (source : site internet https://www.anciens-eleves-robin.com/index.php/en/k2-categories-grid/item/105-coup-de-pouce-aux-etudiants, visitée le 26/11/2019)
J’ai stimulé un débat avec questions et réponses avec des élèves de Seconde sur « Démystifier le VIH/ SIDA » à travers le monde et en France pendant les journées des sessions promotion santé dans le cadre Expo SEXPO (2 avril 2019, « Des Nouvelles des Uns et des Autres », bulletin de l’AFAE de Robin, Octobre 2019, p. 26).
La question qui se pose est comment utiliser la plateforme internet crée récemment pour catalyser de nouvelles formes de projets. Cette plateforme va faciliter l’appui de l’AFAE et de ses membres (actifs, pré-retraites, retraités) auprès des élèves actuels en les impliquant avec leurs contributions et expériences, par exemple dans les domaines suivants qui leur seront utiles pour leurs futurs (ou même actuels, e.g. recherche d’emplois en cours de vie) :
Stages et emplois
Mobilisation de ressources pour des projets avec les méthodes actuelles utilisés par les jeunes pour des financements participatifs (e.g. « crowdfunding »), ceci envers le soutien des projets suggérés ici
Conférences, discussions/ débats
Développement et utilisation de la plateforme internet aux usages ci-dessus. Par exemple les jeunes peuvent déjà développer des sites internet ou les nourrir en aidant au fonctionnement du présent site et de ses administrateurs
Autres ?
Les questions soulevées sont :
Quels domaines (projets) sont prioritaires à appuyer pour les élèves ? (la voix des élèves)
Et d’après les enseignants ?
Basées sur ces réponses, quelles sont les pistes et priorités balisées par le bureau AFAE Robin et la direction ?
Et pour vous, cher(e)s lecteurs/ trices, quel est votre point de vue ?

3 Envers une ébauche de solutions : le comment ?
Les solutions doivent suivre les principes énoncés ci-dessus et répondre aux besoins des projets. Quelques pistes se dégagent qui peuvent être cernées de façon plus précise par la suite, en particulier:
Motiver les élèves à participer à ces projets par ex. par des prix (référence ci-dessus section 2, avec le bureau et soutien remis à deux élèves), des bénéfices, des reconnaissances nominales ou autres
Utiliser toutes les opportunités existantes pour réaliser des ponts avec les élèves (voir section 2, ci-dessus)
Profiter de la compétence existante des élèves dans l’internet pour qu’ils participent au développement et animation de la nouvelle plateforme avec l’encadrement de techniciens (responsable internet de l’école, enseignants, anciens)
Encourager des conférences, échanges, débats (ex. ci-dessus pour le VIH/SIDA) sur des thèmes intéressants les élèves
Créer une plateforme internet d’emplois basée sur celles trouvées dans les Universités (mon expérience récente avec les étudiants de l’Université de Genève où j’ai enseigné ces dernières années) pouvant se résumer aux : lettres de motivation, CVs, contacts stages/ emplois et réseaux. Par exemple, le directeur du lycée hôtelier Bellerive, institution Robin, exprimait lors d’une réunion des anciens son désir de voir son réseau de stagiaires s’étendre et se diversifier à travers le monde
Via la plateforme internet recruter des bénévoles d’anciens (actifs, en particulier pré-retraite et retraités qui ont plus de temps et souci de transmission) : organiser une banque de données avec spécialités, domaines d’intérêts, disponibilité (déplacements à Robin, virtuel), par domaines d’expériences et d’intérêts géographiques (Vienne, région, France, international) et pour les jeunes via leur plateforme (e.g. Facebook)
Lancer des campagnes de financements pour des projets précis au niveau des élèves d’une part et des anciens d’autre part. Rappelons que le directeur général de l’institution avait «acquis un statut d’intérêt général qui permet de recevoir des dons ou émettre des reçus pour défiscalisation à hauteur de 66%» (L. Lacome, bulletin de Noël 2016)
Et pour vous, cher(e)s lecteurs/ trices, quel est votre point de vue ?
Ainsi nous avons exploré quelques pistes pour une transition de notre communication vers l’internet et un lien plus fort avec les élèves en fin de cycle secondaire au sein de notre association par des ponts construits avec les anciens. Ces derniers représentent un formidable puit de dizaines de volontaires qui pourraient servir à catalyser dans le proche futur des projets avec et pour les élèves. L’AFAER devient donc dans cet esprit résolument une association non pas « des anciens » centré sur les anciens et leurs souvenirs, mais également une part beaucoup plus importante sur les jeunes également.
En conclusion, « Un nouvel élan à notre Association » ? – Très possible. Le débat est donc ouvert ! Merci de votre attention et réaction. Prière de m’envoyer vos commentaires par exemple pour les questions concernant votre point de vue à :
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
en informant (cc) Pierre-Michel Chatain, responsable du site, pour le bureau AFAE Robin svp :
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.
Nous compilerons un résumé de l’intérêt soulevé dans les mois à venir en espérant que la plateforme internet de notre association serve et que lancer de tels débats puissent stimuler la discussion et les orientations des activités et priorités pour les anciens de Robin et aussi une contribution encore plus importante à la vie actuelle et future de notre institution.
(Note : cette réflexion est inspirée de l’article et fait suite à « Comment soutenir notre Association et son bureau à l’aube du XXI siècle ? », soumis en février 2017 au bureau AFAE Robin dans le bulletin)

et la première réaction de Louis Boisset depuis le Liban

Cher Cyril,

Surprise et joie de te lire, tant de bons souvenirs communs de Robin, depuis les rencontres avec le P. Pierre Collenot, le MEJ, des camps... Nous sommes-nous revus il y a deux ans à la réunion des anciens ou s'agissait-il de ton frère ? Mes souvenirs ne sont pas assez précis.

Tu me cites et m’honores ; mais je n’ai pas le texte sous les yeux ; le bulletin des anciens est adressé à Paris d’où il est envoyé à Beyrouth à l’occasion. L’expression attaché au passé de ma part est maladroite ; il faudrait écrire plutôt fixé car l’attachement est une valeur positive, n’est-ce pas ?

Peu importe, en tout cas ton projet me séduit et je t’y encourage vivement. Des gestes simples, ponctuels, auront sens en eux-mêmes. Le contact personnel, chaque fois qu’il est possible, visite à une classe par exemple à l’occasion d’un passage à Vienne, est une priorité.

Des suggestions : une base de données « initiatives » recensant des projets originaux réalisés par des Anciens, en humanitaire, dans la création culturelle, la gestion du patrimoine, l’écologie, le champ professionnel, l’interculturel etc. Autant d’idées semées qui peuvent être reprises par une classe, une promotion, ouvrir un parrainage...et fécondées en retour par une interprétation des plus jeunes.

Depuis le Liban, je ne vois guère que proposer. Peut-être une réflexion concrète sur la méditerranée aujourd’hui, Vienne n’en est pas si loin, et les enjeux sont multiples ?

Courage et amitiés. Bonnes fêtes de Noël et de fin d’année. Quelles sont tes nouvelles ?

Louis

Top
Nous utilisons des cookies pour améliorer notre site Web. En continuant à utiliser ce site, vous donnez votre consentement à l'utilisation des cookies. More details…